Regardez où vous grossissez et nous allons vous dire comment arranger ça

Loading...

L’obésité n’est pas un problème évident. Il existe de nombreuses causes sous-jacentes de l’obésité, et de nombreuses façons de la traiter. Certaines méthodes fonctionnent pour certains et pas pour d’autres.

Maintenant, les chercheurs savent pourquoi.

Une récente étude du Journal of Public Health a examiné un groupe de 4000 adultes obèses, et les chercheurs les ont placés en six groupes distincts.

  • Jeunes femmes en bonne santé – il s’agit de femmes qui étaient obèses mais avaient généralement très peu de complications liées à l’obésité, telles que le diabète de type 2
  • Hommes qui boivent beaucoup – comme ci-dessus, mais avec une consommation d’alcool plus élevée.
  • Personnes de la cinquantaine, tristes et anxieuses – en majorité des femmes ayant une mauvaise santé mentale et en mal-être
  • Personnes âgées, riches et en bonne santé – caractéristiques de santé généralement positives, mais buvant beaucoup, et souffrant d’hypertension artérielle
  • Personnes âgées, malades physiquement mais heureuses – personnes âgées avec davantage de maladies chroniques, comme l’arthrose, mais une bonne santé mentale
  • Personnes en moins bonne santé – personnes les plus démunies économiquement et celles qui ont eu le plus grand nombre de maladies chroniques

Cette recherche est importante parce que la compréhension des causes sous-jacentes de l’obésité peut aider une personne à la combattre. C’est un grand pas en avant dans le traitement de l’obésité, mais d’autres recherches seront nécessaires.

Loading...

Même si les images ci-dessus ne se rapportent pas strictement à cette étude, la compréhension de la zone où se localise le surpoids est essentielle pour s’en débarrasser.

Il existe deux types de répartition de graisse corporelle : androïde et gynoïde.

Selon PositivMed :

« Un modèle de répartition des graisses ‘androïde’ est ainsi appelé parce que plus d’hommes que de femmes présentent ce profil. Vous avez peut-être entendu cela décrit comme une silhouette de type ‘pomme’ car le tour de la taille est plus large que celui des hanches. »

et…

« Une répartition ‘gynoïde’ est le plus souvent observée chez les femmes. Beaucoup appellent ce type de silhouette, en forme de ‘poire’. Dans ce modèle, le tour des hanches est supérieur au tour de la taille. »

Laissez-nous analyser les chiffres pour vous :

Loading...